LE GLORIEUX

Publié le par UNC

"Il y a 81 ans à l’aube, 80 chars de la 2e DCR répartis sur les ponts de l’Oise sont violemment attaqués par les panzers allemands qui constituent immédiatement des têtes de ponts dans le Vermandois. La journée du 17 mai est aussi intense dans tout le nord-est du département puisque des combats ont également lieu à La Capelle que défendent des tirailleurs nord-africains face à la 8.é Panzer-division.Le 16 mai 1940 la 3éme compagnie du 8éme BCC est disséminée sur plus de 15 kilomètres, pour défendre les ponts de l’Oise.Le 17 mai 1940, à l’aube, le Glorieux posté à Moy de l’Aisne, où il contrôlait  un pont, à l’entrée du village, est attaqué par des avions et blindés vers 11 heures. Sous les impacts le blindage est porté au rouge. Les réservoirs d’essence prennent feu et les munitions explosent. L’équipage, à demi asphyxié et profondément choqué, tente de quitter l’engin mais est immédiatement pris sous les tirs d’armes automatiques".

Seul le chef de char et le radio parviennent à s’enfouir en rampant, les trois autres membres sont tués sur place.

Equipage :

Chef de char : Sous-Lieutenant Monnier

Pilote : Sergent -Chef Jean-Baptiste Dumonteil

Radio : Caporal-chef Desgranges

Aide pilote : Caporal François Chavanon

Une petite cérémonie sera organisée le 17 mai 2021 en leurs mémoires

LE GLORIEUX
LE GLORIEUX
LE GLORIEUX
LE GLORIEUX
LE GLORIEUX

Publié dans anniversaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article